Fanfiction

Quand la fanfiction défi l'origine.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 CHAPITRE 11

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aïshala

avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 31/03/2015
Age : 16
Localisation : Sur Wattpad

MessageSujet: CHAPITRE 11   Sam 4 Avr - 10:38

Legolas avait toujours la dague dans sa main. Les elfes n'avaient toujours pas ralentit l'allure, ils avaient atteins la moitié du chemin depuis quelques lieux, Legolas n'attendait qu'une pose pour pouvoir disparaitre discrètement et rebrousser chemin. Il galopa vers son père qui menait la troupe.
- Serait-il possible de faire une pause ? Je trouve les chevaux épuisés et nous devons nous rassasié, cela fais presque une journée que nous sommes à grande allure.
- Tu as raison, arrêtons nous là pendant quelques temps nous reprendrons bien assez vite.
La troupe s'arrêta et Legolas descendit de son cheval au même moment que les arbres. Il c'était arrêter non loin de la forêt, faisans mine de chercher un coin d'ombre pour se protéger du soleil qui avait bruler leur os durant tout le chemin. Il but quelques gorgés d'eau dans sa gourde puis la rangea
dans le sac accroché à la scelle de son cheval. Il remarqua que les elfes avaient déjà battit une tente où Thranduil se diriger justement. L'occasion était trop bonne, il grimpa sur son cheval et se faufila doucement dans la forêt. Il trottina assez loin du camp puis partit au galop dans la forêt, retournant sur son chemin. Une fois assez éloigné des troupes, il quitta la forêt pour galopait dans les plaines qui menait à l'armée qu'il avait laisser derrière lui. Il était à présent au petit trop, il sortit à nouveau la dague de son fourreau, mais cette fois, un fil le tira aussi soudainement dans le sommeil qu'il flèche que l'on tire. Il s'écroula sur son cheval, sa main restant pourtant accroché sur la dague comme si une force les liés entre eux. Il rouvrit les yeux, nullement fatigué, comme si il avait simplement cligné des paupières. Il ne se trouvait plus dans les plaines qui menait à la Porte Noires, il se trouvait dans une forêt morte. Il reconnu cette forêt grâce à l'arbre qui bougeait et qui bougeait les lèvres, c'était l'Ent qui les avait aider à détruire le camp des Orques. Il se demandait à qui il parlait et pourquoi il se trouvait ici, il avança alors de quelques pas et découvrit attaché à un arbre Aïshala, elle regardait autour d'elle, son visage affiché une mine surprise. Il courut vers elle sans prêter attention à l'Ent, pourtant, elle semblait la seule à l'avoir entendu. Aïshala tourna la tête et fut encore plus surprise de le voir, pourtant l'Ent ne semblait pas l'avoir vu, même quand il passa sous ses yeux. Il s'accroupit prêt d'elle, quand il voulut la détacher, ses mains traversèrent le fil et le tronc. Il se recula, les yeux écarquillés devant un t-elle phénomène.
- Comment es-tu arrivé ici ? Se réjouit Aïshala en le voyant.
- Je ne sais pas, j'étais à cheval en direction du retour lorsque j'ai saisit la dague puis d'un coup je me suis endormit et je me suis retrouvait ici. Et toi, comment t'es tu retrouver enchainée là ?
- Je suis enchainé là. J'ai laisser échappé que tu allais revenir, Aragorn c'est alors inquiété et il a tuer mon frère qui à tenter de me tuer, lorsque je me suis retourner pour le remercier il m'a assommer. Je me suis réveiller dans cette forêt sur le cheval, il m'a dit qu'il aller
me laisser là jusqu'à ce que tu sois repartit et qu'il aller venir me détaché. Il pense que si nous restons ensemble, ton père voudras encore se venger et tuera trop d'innocents. Tu dis que tu tenait la dague quand tu t'es soudainement endormit ?
- Oui, je l'ai prise entre mes mains et d'un seul coup je me suis endormit, et je n'étais pas fatigué.
- Je me suis endormit avec la dague dans les mains, ça à peut-être un rapport. D'ailleurs, comme tu as put me parler dans ma tête ? Demanda-t-elle, toujours surprise de ce moment.
- J'ai parler ans ta tête ?
- Oui, lorsque les archers ont voulut me tirer dessus, j'ai entendu ta voix me crier de me baisser. Quand ils étaient tous mort j'ai vu que tu me regarder. Comment as-tu fais ça ?
- Je ne sais pas, je les ai vus se préparer à tirer et j'ai crier intérieurement de te baisser en...
Legolas plissa les yeux, il laissa sa phrase en suspend, ce demandant si tout cela n'avait pas un rapport.
- En ? Demanda Aïshala qui attendait la suite.
- ... En serrant la dague entre mes mains, murmura-t-il, toujours aussi soucieux.
- Il y a forcément un point commun. Il faudrait qu'on voit ça, hors d'un "rêve"
Un rêve, voilà ce que c'était. N'avait-elle pas elle même, en fixant la dague dit le" mot "rêve" en elfique ? Il secoua la tête. Était-ce ça ? Le fameux pouvoir des deux dagues ? Que les deux personnes qui les portes puisse se parler intérieurement lorsque c'est important et se voir dans leur rêve ? Non, c'était impossible, c'était trop... merveilleux pour être possible.
- Je vient te chercher, surtout ne bouge pas de là.
- Je n'est pas vraiment le choix, renchérit-elle en souriant.
Il ferma les yeux pendant quelques secondes, se sentant à nouveau tirait par le fil invisible, mais cette fois par l'autre côté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-lgdcbbl.forumactif.org/
 
CHAPITRE 11
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Histoire d'un conscrit Chapitre V
» Un petit rappel de l'évangile selon Matthieu chapitre 24
» Loi des societes (chapitre 113) Chypre
» Examen de la lettre de Paul aux Romains chapitre 6
» Chapitre sacrées sorcières....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fanfiction :: Livres :: Le Pouvoir des Dagues :: TOME I La Découverte du Pouvoir-
Sauter vers: