Fanfiction

Quand la fanfiction défi l'origine.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 CHAPITRE 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aïshala

avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 31/03/2015
Age : 16
Localisation : Sur Wattpad

MessageSujet: CHAPITRE 3   Jeu 2 Avr - 21:01

Ce fut le cheval d'Aragorn et Gimli qui avança le premier vers la blondine, suivit ensuite de Pippin et Mery. Legolas s'approcha alors d'Aïshala et lui tendit la main, l'invitant à grimper derrière lui. Elle le fixa, hésitante, avant de la saisir
et sauter sur le dos de la monture blanche. Ils prirent la tête de la troupe, suivant les directives de l'elfe. Après plusieurs minutes de galop, ils arrivèrent à une grande cabane au cœur de la forêt. Ils laissèrent
les chevaux brouter dans les alentours. Ils entrèrent dans le domaine de l'elfe, qui les conduisit directement dans la salle à manger. Aragorn, Legolas, Pippin, Gimli et Merry s'assirent à la table faite de rondin de bois.
Aïshala se dirigea dans la cuisine, ramenant ensuite une coupelle de fruits et une coupelle de biscuit sec. Elle les déposa sur la table avant de s'assoir en bout de table.
- Je n'est pas grand chose, il faut dire que je n'apprécie pas trop la viande.
Elle poussa alors sur la table cinq grand biscuit entouré d'une feuille d'érable pour les protéger.
- Des lambas... murmura Legolas en prenant les paquets qui lui était tendu. Il en distribua un à chaqu'un, remerciant Aïshala d'un signe de tête.
- Mangez, je vous conduirais ensuite à vos chambres.
Legolas et Aragorn prirent chaqu'un une pomme, Pipin et Méri se défièrent sur celui qui arrive à attraper le plus de raison au vol. Quand à Gimli, il ne semblait pas vouloir de fruit ou de biscuit sec.
Aïshala se redressa et saisit un fruit de couleur rouge à la peau fine, elle le tendit vers le nain qui ne semblait pas vouloir y toucher.
- C'est un Génilia, un fruit aillant pour particularité d'avoir un gout de viande, mais cru.
- Oh. Merci gente dame, remercia Gimli en croquant dans le fruit. Il reprit un morceau, montrant que le fruit lui plaisait bien. Après leur repas, la troupe suivit l'elfe à l'étage qui leur donna à chaqu'un leur propre chambre.
Elle descendit ensuite de la cabane, s’asseyant sur la terrasse aménager. Elle fixait l'horizon, ses mains croisés sur ses jambes. Elle baissa son regard pour voir regarder son état. Elle passa délicatement sa main
sur sa croix de couleur or qui partait du haut de l'épaule jusqu'au bas de la hanche, chaque lignes avait cinq poches contenant une arme de jais qu'elle avait appris à lancer avec habilité.
Elle sortit celle qui s'était enfoncer dans la jambe de sa sœur, elle le nettoya avec un morceaux de tissu posé à côté d'elle.
- C'est une jolie lame, dit une voix derrière elle.
Aïshala sursauta et tourna la tête. Legolas était accoudé à la porte de la cabane, son regard posé sur l'archère. Il s'avança et s'assit à côtés d'elle, son regard toujours rivé sur sa lame.
- Ah, ces lames. C'est mon père qui me les a forger, chaqu'une à un de mes anniversaires jusqu'à mes 18 ans. Mais j'en est perdut 8 lors de mes combats.
- Qui étais ton père ? Lui demanda t-il en posant son regard bleuté sur elle.
- C'était.. mhm... un simple soldat du Royaume de la Pierre Bleu.
- Et toi, tu es une elfe qui a toujours vécu dans la forêt ?
- Oui, ma vie à toujours était ici. Ma mère vivait ici avant qu'elle ne meurt lors d'une bataille contre le mal.
- Laisse moi te dire que je ne te crois pas. Tu as des manières noble. Ta façon de t'assoir, de te tenir, de parler, d'exprimer tes émotions. Tu as du sang noble et tu as vécus noble. Je te repose la question, qui es-tu ?
L'elfe se crispa sur sa lame, elle le foudroya du regard mais celui-ci persista, la fixant intensément.
- Je.. je suis princesse. Du Royaume Oublié.
- Tu es la compagne du Prince Mahorin ?
- Non... je suis sa sœur. Je suis la plus jeune d'entre nous. J'ai était chasser de mon royaume pour accusation de tentative de meurtre. Mon frère, a toujours pensé que je voulais le tuer pour prendre sa place et gouverner
le royaume. Il m'a alors accusé d'avoir voulut le poignarder. Mon père, qui l'a toujours préféré, à crut à son histoire sans preuve et il m'a rétrograder. Disant que si mon frère et lui mourait je n'aurais aucun droit au trône,
il m'a mise meneuse de l'armée. Pendant 200 ans je l'ai diriger, gagnant des batailles, entrainant mes hommes. Je prenais mon travail très au sérieux, mais mon frère n'en avait pas finit avec moi. Il ne comprenais pas pourquoi je passer
tant de temps à m'entrainer à l'arc et à la lame elfique. Il se trouva alors une compagne, qui devint sa princesse peux de temps plus tard. J'étais tellement heureuse qu'il y est une nouvelle fille dans la famille, j'ai alors tenter de
me rapprocher d'elle, de faire sa connaissance. Mais mon frère à pensée que je voulais l’assassiner. Il a alors répandu une autre rumeur fausse sur moi. J'ai était banni de mon royaume, et je suis même pire, pourchasser par les troupe se mon père.
Ils ont ordre de tirer sans hésitation si ils me voyaient. Démétra m'a accueillit dans cette forêt et à vécut avec moi de très longue années avant que le mal ne s'empare de son âme petit à petit...
Legolas la fixa intensément, ne sachant si il devait croire à son histoire ou pas.
- C'est une bien triste histoire... Mais pourquoi n'a t-il pas tenter plus tard de chercher des preuves ?
- Les elfes, sa parlent toujours de truc bizarre. Moi je ne pense qu'à ma hache c'est déjà suffisant, s'exclama Gimli dans leurs dos.
Les deux elfes tournèrent la tête et décourvrire le nain à l'entrée de la porte. Aïshala siffla, parlant ensuite d'une voix plus sèche que celle utiliser avec Legolas.
- Que connais tu du combat nain, il n'y a aucune grace dans votre combat, ça me fais pensé à une nuée de nains sortant saoul d'une taverne.
- Répète un peu sale elfe ? Pesta Gimli en s'avançant vers elle, sa hache entre ses mains.
Aïshala et Legolas se dressèrent au même moment, l'une foudroyant le nain du regard, l'autre retenant l'elfe à l'épaule. Aïshala retira la main de Legolas et s'approcha de Gimli, dévoilant toute sa hauteur lorsqu'elle ne fut qu'à quelques pas.
- Je te lance un défi, tu vas me combattre, et nous verrons bien lequel des deux gagnent. Je n'utiliserais pas mon arc, seulement mes lames. Interdiction de faire couler le sang, il a déjà assez coulé.
- J'accepte ! S'écria t-il d'un ton de défi. Aragorn et les deux hobbits sortirent à se moment là, rejoignant Legolas, Aïshala et Gimli qui c'étaient avancer dans une clairière. Aïshala sortit sa longue épée, la faisans tournoyait entre ses mains.
Gimli chargea le premier, sa hache tendu vers la gauche. L'elfe esquiva le coup facilement, frappant la hanche du nain avec le côté plat de son épée. Gimli se retourna en grognant, lançant un deuxième assaut. Elle esquiva à nouveau, contrant le second coup
avec sa lame. Gimli lançait les attaques et Aïshala bondissait et contrait ses coups.
- Aller, finit de jouer, s'exclama t-elle joyeuse, comme si le combat était déjà gagner d'avance. Elle saisit une de ses lames sur sa poitrine et la lança au niveau du bras de Gimli, celle si s'enfonça dans la manche sans chair
de son bras, s'enfonçant dans l'écorce de l'arbre derrière le nain. Elle cloua ensuite le second bras de Gimli avec une deuxième lame, ainsi que les jambes. Elle s'avança alors avec grâce vers le nain, posant sa longue lame juste contre le cou
du petit homme cloué à l'arbre.
- J'ai gagner.
Gimli grogna, se débattant pour se libéré des lames. Aïshala arracha les lames du tronc, les rangeant chaqu'une dans son fourreau avec soin. Aragorn sourit quand Gimli se posta à côté de lui, la tête dressé dignement comme si c'était lui qui avait gagner
contre l'elfe.
- Et que donnerais un combat entre deux elfes, commenta le roi du Gondor. Un combat énergique et gracieux, je tien à voir ça.
Legolas croisa le regard d'Aïshala, elle laissa échappée un sourire avant de se placer au centre de la clairière, invitant le Prince du Royaume Sylvestre à la rejoindre pour luter. Legolas sortit sa lame et s'avança dans la clairière.
Son adversaire sortit la sienne, pointant l'elfe de sa longue épée. Cette fois, ce fut la première à bondir, elle balança sa lame vers la gauche avant de la tournais vivement vers la droite, mais Legolas avait prévu le coup, contrant ainsi son attaque.
Plus fort que l'archère, il fit un tour autour de l'épée de l'elfe avant de la lancer au loin, lui retirant son arme. Nullement désemparé, elle saisit ses deux lames qui était accrocher à son dos. Moins longue qu'une épée mais plus que ses dagues, elle sauta
sur Legolas, ses lames devant elle en forme de croix. Elle décroisa les bras, Legolas contra le coup au dernier moment. Pris de vitesse, il perdit légèrement l'équilibre ce qui n'échappa pas à Aïshala. Elle le frappa à la cuisse du côté plat de sa lame pour
ne pas le blessé. Elle recula avant que son adversaire ne la surprenne. Legolas bondit vers elle, il frappa sa lame droite avec toute sa force, la faisans tomber par la violence du coup. Elle lâcha ses armes en tombant au sol. Quand elle tourna la tête,
Legolas était debout au dessus d'elle, souriant de triomphe, sa lame pointé vers l'archère au sol. Il rangea sa lame et lui tendit la main pour la redressé. Elle la saisit et se laissa tirer vers le haut par la force des bras de Legolas.
- C'était magnifique, je doit avouer que ce combat était bien plus gracieux que le premier, s’enthousiasmèrent Pipin et Merry en donnant chaqu'un un coup d'épaule au nain entre eux deux.
Aïshala rangea ses deux longues dagues puis son arme. Elle remarqua alors deux armes de jais, attaché au poignée de Legolas, caché sous ses mouches lorsqu'elles étaient baisser. Elle lui saisit un bras, tirant la lame du fourreau.
Elle l'inspecta dans tout ses sens, son visage expriment une grande stupéfaction.
- Où as-tu eu ses lames ... ? Murmura t-elle, comme émerveillée par l'arme.
- C'est mon père qui me les a offerte, dit-il en tirant la seconde qui était accroché à son autre poignée. Elle le pris et l'inspecta, elles étaient identiques.
- C'est dagues ont été faite par les meilleurs forgerons du Royaume de la Pierre Bleu. On dit qu'elles referment un immense pouvoir, mais pour le moment personne n'a su le découvrir.
Elle lui rendit les lames qu'il fixa désormais, ahuri.
- Il est tant de dormir, demain commence une longue route pour les voyageurs.
Ils prirent tous la direction de leur chambre, s'endormant presque tous aussitôt, ravagé par la dure journée de route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-lgdcbbl.forumactif.org/
 
CHAPITRE 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Histoire d'un conscrit Chapitre V
» Un petit rappel de l'évangile selon Matthieu chapitre 24
» Loi des societes (chapitre 113) Chypre
» Examen de la lettre de Paul aux Romains chapitre 6
» Chapitre sacrées sorcières....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fanfiction :: Livres :: Le Pouvoir des Dagues :: TOME I La Découverte du Pouvoir-
Sauter vers: